Carnet

Vue 46 fois
15 février 2022
Marie-Madeleine MBORANTSUO

Décoration - Dr Marie-Madeleine MBORANTSUO fait Commandeur de l’OIPA/CAMES

La Présidente de l’Institution Internationale Berthe et Jean, à laquelle appartient l’Université internationale de Libreville (UIL), Dr Marie-Madeleine MBORANTSUO — par ailleurs Présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon — a été élevée au grade de Commandeur dans l’Ordre International des Palmes Académiques du CAMES (OIPA-CAMES).

La cérémonie solennelle de cette décoration a été organisée, le vendredi 11 février 2022 sur le Campus de l’UIL dans la banlieue de Libreville, en présence de Madame le Premier Ministre du Gabon, Son Excellence Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA et du Ministre en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Pr Patrick MOUGUIAMA-DAOUDA. Plusieurs autres membres du gouvernement gabonais avaient marqué de leur présence cette cérémonie, en l’occurrence le Ministre de la fonction publique du Gabon.

Dr Marie-Madeleine MBORANTSUO a été proposée à cette distinction par feu le Pr Bertrand MBATCHI, Grand Chancelier de l’OIPA CAMES, pour son engagement et les éminents services qu’elle a rendus au Gabon dans les domaines de l’Enseignement supérieur et de la recherche. À titre indicatif, nous rappelons que Dr MBORANTSUO est Fondatrice de l’Institution Internationale Berthe et Jean pour l’Éducation, la Recherche, la Culture et le Développement Durable, qui intervient dans l’éducation qui se décline en plusieurs composantes dont l’Université Internationale de Libreville.

Dr Marie-Madeleine MBORANTSUO est Fondatrice de l’Institution Internationale Berthe et Jean pour l’Éducation, la Recherche, la Culture et le Développement durable. Cette Institution intervient dans l’éducation dans deux volets : le Secondaire avec la création du Lycée International Berthe et Jean et le supérieur avec l’Université Internationale de Libreville (UIL). Cette dernière qui fonctionne depuis 2014, est un établissement privé d’Enseignement Supérieur reconnu d’utilité publique par l’État Gabonais à travers le décret no 00076/PR/MESRS. Les diplômes de formation autorisés par le Ministère en charge de l’enseignement supérieur portent sur le DUT, la Licence, l’Ingénieur, le Master et le Doctorat. Les apprenants ont plus de 27 choix de filières réparties en trois domaines de formation : sciences économiques et de gestion ; Sciences juridiques et politiques ; sciences et Technologie. Les enseignements sont dispensés dans quatre établissements que sont (i) la Faculté de Droit et Science Politique (FDSP), (ii) l’Ecole Polytechnique de Libreville (EPL), (iii) l’Institut Supérieur de Gestion et Economie Appliquée (ISGEA) et (iv) l’Institut International de Recherche Biomédicales et de Biotechnologie Carles KAMBANGOYE (IRBK).

Il faut rappeler que Dr Marie Madeleine MBORANTSUO a déjà reçu plusieurs autres distinctions eu égard à un parcours professionnel exceptionnel :

  • Grand-Croix de l’Ordre du Mérite Gabonais ;
  • Grand-Croix de l’Ordre de la Panthère Noire de la République Gabonaise ;
  • Grand-Croix de l’Ordre de l’Etoile de la République de Guinée Équatoriale :
  • Commandeur de la Légion d’honneur de la République Française ;
  • Chevalier de l’Ordre du Mérite Centrafricain ;
  • Docteur Honoris Causa de l’Université Internationale d’Agadir Universiapolis ;
  • Grand Prix de la Reconnaissance Africaine pour la promotion de la Démocratie et de la Recherche de la Paix.

La distinction que lui décerne le CAMES revêt une importance capitale, car elle concerne l’ensemble de l’espace CAMES fort de 19 pays membres.

Dans son allocution de circonstance, le récipiendaire a rendu un vibrant hommage au CAMES et à son défunt Secrétaire général, feu Pr Bertrand MBATCHI.

« Fort de la distinction dont vous venez de m’honorer, je serai le porte-voix du CAMES pour plaider partout en faveur de la promotion de l’enseignement supérieur et de la recherche et pour des appuis multiformes au CAMES dans l’exécution de ses programmes statutaires.

Aujourd’hui davantage plus qu’hier, nous avons besoin du CAMES pour relever les nombreux défis qui jalonnent le chemin du développement de nos systèmes éducatifs en général et de l’Enseignement supérieur en particulier. Le CAMES reste et demeure l’une des plus crédibles des Institutions panafricaines, qui mérite le soutien de tous les gouvernements de ses États membres, en ce sens qu’il constitue le terreau de la plus grande expertise endogène mobilisation du continent. Le CAMES demeure le seul pour ne pas dire l’unique au monde facilitant la mobilité et l’employabilité des enseignants-chercheurs et des étudiants au sein d’un espace intégré de 19 pays membres. C’est notre fierté africaine qui mérite d’être promue et soutenue », a rappelé Dr MBORANTSUO.

Elle a dédié cette reconnaissance à la communauté universitaire et scientifique gabonaise, à tous ceux qui lui ont fait confiance et qui l’accompagnent dans le déploiement de sa vision de faire de la formation supérieure un puissant levier de développement socio-économique de son pays.

« À travers le concours de chacun de vous, j’ai donné un sens à mes engagements en les assumant comme une mission, comme un service, à travers la création de l’Institution Internationale Berthe et Jean, pour l’éducation, la recherche, la culture et le développement durable, dont l’Université Internationale de Libreville (UIL) qui nous accueille aujourd’hui est l’une des composantes », a-t-elle indiqué.

« Sept qualificatifs peuvent être utilisés pour caractériser Docteur Marie-Madeleine MBORANTSUO  : Visionnaire, Généreuse, Mécène, Bâtisseuse, Pédagogue, Leader, Praticienne. Nous osons espérer que toutes ces actions seront des sources d’inspiration pour la jeune génération », a souligné le Secrétaire Général du CAMES, Grand Chancelier de l’OIPA/CAMES, Pr Abou NAPON.

 



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.