Actualités

Partager sur :

Fin de la 44e session des Comités Consultatifs Interafricains (CCI) à Conakry

01 août 2022 Actualités
Vue 38 fois

Les rideaux sont tombés sur la 44e session des Comités Consultatifs Interafricains (CCI) qui s’est achevée le samedi 30 juillet 2022 à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, en République de Guinée, sur fond de satisfaction générale d’autant plus que tous les objectifs ont été atteints.

Les membres du Comité Consultatif Général (CCG) et ceux des bureaux des Comités Techniques Spécialisés (CTS) du CAMES se sont réunis du 28 au 30 juillet 2022 à Conakry, en République de Guinée, aux fins de passer en revue des résultats de la 44e session des Comités Consultatifs Interafricains (CCI) et prendre de nouvelles résolutions pour le bon fonctionnement de notre Institution commune.

Outre la validation des résultats des CCI, cette assise a permis non seulement de faire le point sur les conclusions de la 34e session du Conseil des ministres du CAMES, mais également de discuter des perspectives de modernisation de notre Institution panafricaine. Elle a également servi de cadre au renouvellement des membres de la Commission d’éthique et de déontologie et ceux du Conseil de l’Ordre international des palmes académiques du CAMES.

Ouverture des travaux, sous la présidence du Premier ministre par intérim, Dr Bernard GOMOU

La 44e session des CCI du CAMES a été lancée officiellement à Conakry, le jeudi 28 juillet 2022, par le Premier ministre par intérim, Dr Bernard GOMOU, en présence de plusieurs membres du Gouvernement, dont Madame la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Dr Diaka SIDIBÉ.

 
« Cette rencontre se tient à un moment où le monde entier traverse une grave crise économique, engendrée par une conjonction d’évènements, notamment la Covid-19 et la guerre en Ukraine, dont les effets sont durement ressentis par nos États membres. En acceptant d’accueillir cette réunion dans un tel contexte, la République de Guinée confirme son attachement aux valeurs séculaires qui fondent la “solidarité scientifique et intellectuelle” entre les États membres du CAMES. C’est la deuxième fois en l’espace d’une année, que nous nous retrouvons en terre africaine de Guinée, pour discuter des orientations académiques et scientifiques à donner à notre organisation », a fait savoir le Secrétaire Général par intérim du CAMES, Pr Abou NAPON.
 
Par la même occasion, le Secrétaire Général par intérim du CAMES a exprimé sa gratitude à Son Excellence Colonel Mamadi DOUMBOUYA, Président du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD), Président de la Transition, Chef de l’État, pour son engagement sans faille à soutenir notre institution dans l’exécution de ses missions. Il a, par ailleurs, félicité le Gouvernement guinéen qui a offert aux différentes délégations un cadre de travail propice à la réflexion. Le Pr Abou NAPON n’a pas omis de remercier les membres du Comité Consultatif Général (CCG), des Comités Techniques Spécialisés (CTS) ainsi que les agents du Secrétariat général du CAMES, pour les efforts d’innovation consentis dans l’organisation et la tenue de cette session.

À la clôture des travaux, les intervenants dressent le bilan des résultats engrangés

La Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Dr Diaka SIDIBÉ, a clôturé le samedi 30 juillet 2022 — dans le cadre d’une cérémonie officielle organisée à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry — la 44e session des Comités Consultatifs Interafricains (CCI), en présence de plusieurs personnalités de marque, notamment le Secrétaire Général par intérim du CAMES, les membres du CCG, les membres des bureaux de CTS et autres universitaires de renom.

 

Cette cérémonie a servi de tribune au Secrétaire Général par intérim du CAMES, Pr Abou NAPON, pour saluer la qualité de l’accueil réservé aux participants et se réjouir de l’engagement de Madame la Ministre, Dr Diaka SIDIBÉ , visant la consolidation du système d’enseignement et de recherche, à travers son plaidoyer actif et continu pour la promotion des enseignants-chercheurs et chercheurs guinéens par la voie CAMES. Il a également invité les parties prenantes aux CCI d’accompagner les autorités guinéennes en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dans cette transformation dynamique.

« Madame la Ministre, au regard de l’importance que votre département ministériel accorde à la participation de la Guinée aux programmes statutaires du CAMES, le Secrétariat général du CAMES sera particulièrement attentif à vos orientations et instructions, pour aider à surmonter les défis liés à une telle politique de changement. D’ores et déjà, permettez-moi de saisir cette belle occasion pour lancer un appel pressant à l’ensemble des enseignants-chercheurs et chercheurs guinéens, afin qu’ils s’approprient individuellement et collectivement la voie du CAMES, pour aider à la concrétisation de votre vision salutaire d’un enseignement supérieur et d’une recherche au service du développement socio-économique de votre pays. Dans le même état d’esprit, j’invite les alumni CAMES de la République de Guinée à intensifier le plaidoyer auprès de leurs pairs pour démystifier et démocratiser la voie de la promotion par le CAMES, et les exhorte également à organiser davantage de sessions d’informations et formation sur les guides et les référentiels d’évaluation du CAMES, pour une meilleure connaissance de ses procédures et de ses exigences. J’appelle aussi les Présidents des Comités Techniques Spécialités à s’impliquer davantage dans ce plaidoyer en réfléchissant sur de nouvelles approches d’accompagnement et de préparation de leurs frères guinéens et des autres pays à faible taux de participation aux programmes du CAMES, pour les amener à embrasser la voie de promotion par le CAMES. » Secrétaire Général par intérim du CAMES, Pr Abou NAPON.
 
Le Pr Abou NAPON a, dans son allocution, rappelé que la Ministre Dr Diaka SIDIBÉ a montré l’exemple à suivre, en se portant candidate à la 44e session de CCI et qu’elle été inscrite avec brio sur la Liste d’aptitude des Maitres-Assistants du CAMES dans le CTS Sciences et Techniques de l’Ingénieur (STI). Tout en lui souhaitant la bienvenue dans la famille Alumni CAMES, il lui a transmis les encouragements et les félicitations des membres du Conseil des Ministres du CAMES, notamment de son président, Son Excellence MUHINDO NZANGI BUTONDO, Ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire de la République démocratique du Congo.

Pour la Ministre Dr Diaka SIDIBÉ, la 44e session des CCI est une parfaite réussite ; les recommandations pertinentes, formulées par les participants, serviront de base de travail pour nos institutions dans le cadre de la préparation des prochaines candidatures de nos enseignants-chercheurs et chercheurs.

« Au terme de vos assises, je voudrais remercier au nom du gouvernement tous les intervenants et participants ici réunis pour la qualité des travaux. Les résultats obtenus que vous venez de présenter sont très encourageants. Les objectifs assignés à cette 44e session ont été largement atteints, au vu des résultats qu’on vient de nous présenter », s’est réjouie Madame la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation.
 
De son côté, le Président du Comité Consultatif Général (CCG), Pr Ahmadou Aly MBAYE a proclamé les résultats de la 44e session des CCI. Ainsi, c’est un total de 2085 candidats qui ont été inscrits sur les différentes Listes d’aptitude du CAMES — Maîtres-Assistants et Chargés de Recherches, Maîtres de Conférences et Maîtres de Recherches, Professeurs Titulaires et Directeurs de recherche —, soit un taux de réussite de 88,16 % (inscrits/présentés) voire de 91,21 % si l’on considéré le nombre d’inscrits sur le nombre de dossiers examinés.

Par la même occasion, le Président du CCG a félicité les admis et invité les candidats non-inscrits à ne pas céder aux découragements. Il a par la suite donné les raisons qui expliquent les différents échecs, à savoir :

  • dossiers irrecevables (absence et/ou non-validité de documents administratifs et autres pièces clés du dossier) ;
  • insuffisance quantitative et/ou qualitative de production scientifique (articles et fiches techniques) ;
  • la non-reconnaissance des revues scientifiques ;
  • la validité des preuves d’indexation des revues scientifiques ;
  • l’absence et/ou la non-validité des preuves d’encadrements de mémoire et de thèse.

À ce propos, le Pr Ahmadou Aly MBAYE a invité les commissions institutionnelles de nos Institutions d’enseignement supérieur et de recherche à prendre toutes les dispositions requises pour réduire les désagréments souvent constatés, en se référant aux recommandations émises par les CTS.

 

Au sortir de cette 44e session des CCI, le CCG a procédé également au renouvellement des membres du Conseil de l’Ordre international des palmes académiques du CAMES (OIPA/CAMES). Ainsi, sept (7) membres font leur entrée dans le Conseil, en remplacement de ceux dont le mandat est arrivé à terme.

 

Par ailleurs, la Commission d’éthique et déontologie du CAMES a également vu sa composition modifiée avec la cooptation de quatre (4) nouveaux membres, en remplacement de ceux dont le mandat est arrivé à terme. Le CCG a également émis un certain nombre de recommandations qui sont consignées dans le rapport final de la présente session des CCI. Le Secrétariat général du CAMES a pris note de ces recommandations, tout en s’engageant à leur mise en œuvre progressive et dans les meilleurs délais.

 

Le Secrétaire Général par intérim du CAMES exhorte les membres du CCG d’être les porte-voix du CAMES dans leurs pays respectifs, pour traduire fidèlement les grandes orientations prises à Conakry, et à en assurer une large diffusion pour une meilleure appropriation de notre cadre commun.




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.