Actualités

Partager sur :

Le Niger prend la présidence en exercice du Conseil des Ministres du CAMES

27 mai 2023 Actualités
Vue 2461 fois

Le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du Niger, Mamoudou DJIBO, Ph.D., récemment élu Président en exercice du Conseil des Ministres du CAMES, a prononcé un discours lors de la cérémonie de clôture de la 40e Session dudit Conseil à Niamey, soulignant l’importance de l’institution dans le développement de l’Enseignement supérieur et de la recherche en Afrique.

Dans son discours, le Ministre a rappelé les cinquante années d’existence et d’actions du CAMES, soulignant son rôle indiscutable dans l’amélioration de l’accès et de la qualité de l’Enseignement supérieur, ainsi que dans le renforcement de la pertinence de la Recherche scientifique. « Le CAMES s’est révélé être un instrument indiscutable de développement et d’autodétermination.

 

Le CAMES a largement contribué à l’amélioration de l’accès à l’Enseignement supérieur et à sa qualité, ainsi qu’au renforcement de la pertinence de la Recherche scientifique », a déclaré le Ministre Mamoudou DJIBO, PhD.

 

Le Ministre s’est également exprimé avec satisfaction quant à la maturité atteinte par le CAMES et à la vision prometteuse de l’institution pour son avenir. Il a souligné l’importance de la 40e Session de Niamey comme une étape cruciale dans la concrétisation de la cinquième phase du positionnement stratégique du CAMES.

 

«L’équipe du professeur Souleymane KONATÉ, en poste depuis seulement quelques mois, accompagnera l’atteinte des objectifs stratégiques du CAMES. Nous visons à consolider les acquis d’intégration de l’institution d’ici 2028, afin qu’elle devienne une référence internationale en matière d’évaluation scientifique et universitaire », a poursuivi le Ministre Mamoudou DJIBO.

 

Le Ministre a souligné que l’avenir du CAMES et de son espace est synonyme d’une pleine intégration académique des systèmes d’Enseignement supérieur et de recherche, au service du développement socio-économique durable des États membres.

 

« C’est avec une grande satisfaction et une fierté que le Niger accueille cette 40ème session du Conseil des Ministres du CAMES. Cette rencontre revêt une grande importance pour consolider les acquis et projeter notre institution commune vers l’amélioration de la participation de nos États aux programmes statutaires. Nous assumons solennellement la présidence du Niger dans cette perspective exaltante », a conclu le Ministre Mamoudou DJIBO, PhD.

 

Le discours du Ministre reflète la détermination du Niger à contribuer activement à l’intégration africaine par le partage des connaissances et la solidarité, consolidant ainsi le rôle crucial du CAMES dans le développement de l’Enseignement supérieur et de la recherche en Afrique.

EXTRAIT DU RÈGLEMENT INTÉRIEUR N°002/2019/ CM/CAMES RELATIF AUX SESSION DU CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR (CAMES

ARTICLE 28 : Le Conseil des Ministres se réunit en session ordinaire, en principe au mois de mai. Il peut également se réunir en session extraordinaire, soit à l’initiative du Président en exercice, soit à la demande d’un ou de plusieurs Ministres des pays membres en charge de l’Enseignement supérieur et de la recherche.

 

ARTICLE 29 : La présidence des sessions du Conseil des Ministres est assurée par le Président en exercice.

 

ARTICLE 30 : Les sessions ordinaires du Conseil se tiennent selon une rotation adoptée par le Conseil des Ministres. Le Ministre en charge de l’Enseignement supérieur et de la recherche du pays qui accueille la session en assure la présidence pour un (1) an, sauf si la session a lieu dans l’État du siège. Dans ce dernier cas, le Président en exercice poursuit son mandat pour un (1) an.

 

Si les circonstances rendent impossible la tenue des sessions, le Président en exercice peut fixer un lieu et une date en dehors de la période initialement retenue.

 

ARTICLE 31: Les décisions prises par le Conseil des Ministres font l’objet d’actes soumis à la signature du Président en exercice.

 

Toutefois les Accords ou Conventions ainsi que les actes les modifiant doivent être signés par les représentants des Etats membres du CAMES.




J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.